Home Page Image

Objets promotionnels

Publications

Quoi de neuf

Rassemblement 2019

Facebook


 

À partir de cette page vous pouvez aussi consulter :

Les Terres de nos Ancêtres

Généalogie Génétique

 

Notre ancêtre, Romain de Faugas, une histoire sans fin...

Romain, fils de Renaud et Catherine de Gaspard serait de Saint-Pierre-de-Langon, département de la Gironde, région de l’Aquitaine, France. La ville de Langon est située sur la rive gauche de la Garonne. Jusqu’à la révolution française, les fidèles de Saint-Pierre relèvent du diocèse de Bazas qui, supprimé en 1790, est remplacé par celui de Bordeaux. La ville de Langon avait comme saint patron, Saint-Gervais.

Vilage

Toutefois, en banlieue de Langon, il existe un village appelé Saint-Pierre-de-Mons. Un rôle de taille du début du XVIIIe siècle parle des habitants de Saint-Pey-de-Langon. Les Gascons disaient Saint-Pey pour Saint-Pierre. Avant la révolution, cette localité porte le nom de Saint-Pey-de-Langon; pendant la révolu­tion, on l’appelle Mont-Marat qui à son tour de­vient Saint-Pierre-de-Mons. La commune de Saint-Pierre-de-Mons a une superficie de 9,27 km2. Sa population est d’environ 814 habitants. Leur gentilé est « pierre-montois ». Saint-Pierre-de-Mons est limitée à l'ouest et au sud par le Grusson, tandis qu'à l'est, une route secondaire la sépare de Saint-Pardon-de-Conques.

Vilage

Aujourd'hui, cette com­mune est formée en grande partie de coteaux occupés par des vi­gnobles qui produisent des vins d'appellation GRAVES blancs et rouges. Il reste encore quelques traces du passé : des séchoirs à tabac et très peu de cerisiers... Au-delà de la route départemen­tale, la commune présente un tout autre visage : le sol s'incline en pente rapide vers la Garonne; de là, la vue s'étend sur Saint-Macaire et c'est la meilleure vue générale que l'on peut avoir sur la cité médiévale. La paroisse, fort ancienne, est, au Moyen-Âge, sous le patronage de Saint-Rémi, évêque de Reims, à la fin du Ve siècle.

À l'ancien presbytère, on a retrouvé des traces de fresques de l'ancienne église du XIe siècle qui a disparu. Le clocher carré de l'église actuelle, de style gothique date de 1554. Des sentiers de randonnée sillonnent la commune. Peu de renseignements émergent des recherches en France sur la famille de Renaud de Faugas et Catherine de Gaspard, les parents de Romain. Les registres paroissiaux étant en mauvais état et illisibles pour le moment. Il faudra donc attendre la restauration des documents afin de connaître plus de détails sur la fa­mille de Romain.

Romain de Faugas, Marie-Angélique Hoûallet et Thérèse de Saint-Pierre

Romain

Romain est né vers 1684. Il serait arrivé en Nouvelle-France au début des années 1700. En effet, en juillet 1703, on le retrouve comme engagé domestique en compagnie de Pierre Boivin et Pierre Nolin, à la seigneurie de Rivière-du-Loup dont François Meunier et Angélique Jacob ont la responsabilité pendant la succession du sieur de La Chesnaye. Le sieur de La Chesnaye est un riche négociant de Québec et membre du Conseil souverain de la Nouvelle-France. Romain quitte la région de Rivière-du-Loup pour celle de Kamouraska vers 1708. Le 20 janvier 1709, Romain et Angélique Hoûallet, fille de Mathurin Hoûallet1 et d’Angélique Lebel2, née le 5 novembre 1691, à Rivière-Ouelle, se présentent devant Étienne Janneau pour établir leur contrat de mariage. Ce contrat est déposé aux greffes d’Étienne Janneau le 20 janvier 1710. Par ce contrat, Mathurin et son épouse donnent à leur fille deux bœufs âgés de trois ans, dans les deux ans qui suivront, une vache l’automne suivant, qua­rante francs en argent, l’été suivant, et un poulain lorsqu’ils en auront élevé un, au bout de six mois. Le dit Hoûallet s’oblige à nourrir le dit de Faugas et sa dite épouse jusqu’à ce qu’ils aient fait du défrichement et se soient bâti. En retour, Romain aidera son beau-père à faire les semences et les récoltes. Le 21 janvier 1709, à Notre-Dame-de-Liesse de Rivière-Ouelle, l’abbé Bernard de Roqueleyne bénit le mariage de Romain Faugas, âgé de 25 ans, et de Marie-Angélique Hoûallet, âgée de dix-huit ans. Précédemment, trois bans de mariage sont publiés, soit le 30 décembre 1708, les 1er et 6 janvier 1709. François Bouchard et Guillaume Soucy servent de témoins aux mariés.
Les fils de Romain de Faugas dit Raymond et de Thérèse de Saint-Pierre
Jean

Jean, l’aîné de la famille, est né vers 1716 à Saint-Louis-de-Kamouraska. Le 3 février 1739, il épouse Geneviève Hudon dit Beaulieu, fille de Pierre et Claire Paradis, veuve de Nicolas Huot. Jean est inhumé le 17 novembre 1766 à l’âge de 50 ans et son épouse, Geneviève, le 11 juin 1769 à l’âge de 56 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska. Les neuf enfants du couple sont nés et décédés à Saint-Louis-de-Kamouraska.

 

Geneviève, née le 12 janvier 1740, épouse le 11 janvier 1763 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Jean-Roch Labourlière-Laplante, fils de Jean-Baptiste et Madeleine Michaud. Elle est décédée le 16 avril 1804 à l’âge de 64 ans et son époux le 30 janvier 1799, âgé d’environ 64 ans.

Jean, né le 22 janvier 1742, est décédé le 9 février 1758 à l’âge de 16 ans.

Joseph-Marie, né le 29 janvier 1744, est décédé le 30 avril 1744 à l’âge de 3 mois.

Gabriel-Ange, né le 8 juillet 1745, épouse le 11 novembre 1765 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Gabrielle-Claire Michaud, fille de Joseph et Marguerite Ouellet. Il est décédé le 7 novembre 1769 à l’âge de 24 ans et Gabrielle-Claire le 11 décembre 1769.

Marie-Josephte, née vers 1749, épouse le 30 avril 1770 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Joseph-François Choret, fils de François et de Marie Autin. Marie-Josephte est inhumée le 12 novembre 1772 âgée d'environ 22 ans et Joseph-François est décédé le 16 février 1827 à l'âge de 78 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Louise, née vers 1750, est décédée le 10 décembre 1751 à l’âge de 1 an.

Alexandre, né le 15 février 1752, est décédé le 18 janvier 1777 à l’âge de 24 ans.

Marguerite, née le 12 janvier 1756, est décédée le 10 mai 1774 à l’âge de 18 ans.

Joseph-Aimable, né le 11 novembre 1758, est décédé le 3 mars 1777 à l’âge de 18 ans.

François-Romain

François-Romain, deuxième de la famille, est né vers 1719 à Saint-Louis-de-Kamouraska. Il épouse, au même endroit, le 6 octobre 1741, Geneviève Cordeau-Delorier, fille de Jacques et Marguerite Toupin. Il serait alors âgé de 22 ans. Geneviève est née aussi à Saint-Louis, vers 1709 et, à son mariage, elle serait alors âgée de 32 ans. L’âge des mariés est approximatif et établi selon l’âge inscrit dans l’acte de mariage. Le 15 avril 1767 a lieu la sépulture de François-Romain, âgé de 48 ans et Geneviève le 8 septembre 1793, âgée d’environ 88 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska. François-Romain et Geneviève ont trois fils.

 

François, né le 1er septembre 1742, épouse à Saint-Louis-de-Kamouraska le 23 juillet 1770, Catherine Soucy. Née le 10 août 1742, elle est la fille de Pierre et Anne-Jeanne Michaud. Les deux époux sont âgés de 27 ans et donnent naissance à neuf enfants dont trois garçons et six filles. Il est décédé le 2 mai 1815 à l’âge de 72 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Étienne, né le 26 décembre 1743, épouse à Saint-Louis-de-Kamouraska le 10 février 1766, Geneviève Michaud née le 5 juin 1746, fille de Jacques et Marie-Joseph Ouellet. Étienne est âgé de 22 ans et Geneviève de 19 ans. Le couple a quatorze enfants dont sept garçons, six filles et un enfant décédé à la naissance. Étienne est décédé le 17 mars 1807 à l’âge de 63 ans et Geneviève le 25 décembre 1810 à l’âge de 64 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Michel, né le 31 janvier 1746, épouse à Saint-Louis-de-Kamouraska le 11 février 1771, Louise Michaud née le 22 août 1753, fille de Jacques et Marie-Joseph Ouellet. Michel est âgé de 25 ans et Louise de 17 ans. Louise est décédée le 23 février 1772 probablement des suites de l’accouchement d’un enfant décédé à la naissance, le 24 janvier 1772. Michel se remarie à La Pocatière le 24 juillet 1775 avec Magdeleine Morin née le 14 mars 1757, fille de Pierre-Roch et Ursule Michaud. Michel est âgé de 29 ans et Magdeleine de 18. Ils ont douze enfants dont six filles. Michel est décédé le 6 mai 1795 à l’âge de 49 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Gabriel

Gabriel, troisième de la famille, est né vers 1725, à Saint-Louis-de-Kamouraska. Il épouse à Rivière-Ouelle le 24 juillet 1747, Marie-Joseph Dubé, fille d’Augustin Dubé et Marie-Anne Soucy baptisée à Rivière-Ouelle le 5 mars 1725. Les époux sont âgés de 22 ans. Gabriel est inhumé le 10 janvier 1785 à Saint-Louis-de-Kamouraska à l’âge de 60 ans et Marie-Joseph est inhumée le 19 août 1812 à l’âge de 87 ans et 3 mois. Gabriel et Marie-Joseph ont treize enfants dont quatre garçons et neuf filles.

 

Marie-Joseph, née le 10 mai 1748 à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse Étienne Michaud né le 17 octobre 1752, fils d’Étienne et Marie Nadeau et veuf de Théotiste Chassé.

Marguerite, née le 22 décembre 1749 à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse le 19 janvier 1768, Benjamin Lebel né le 17 mai 1739, fils de Joseph et Hélène Paradis. Marguerite est âgée d’environ 13 ans et Benjamin de 29 ans. Marguerite est inhumée le 10 novembre 1791, âgée d’environ 36 ans et Benjamin le 21 décembre 1791 à l’âge de 52 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Marie-Louise, née le 20 décembre 1751 à Saint-Louis-de-Kamouraska et baptisée à Rivière-Ouelle, est décédée le 14 octobre 1753 et inhumée à Rivière-Ouelle.

Judith, née le 6 mars 1753 à Saint-Louis-de-Kamouraska et baptisée à Rivière-Ouelle, est décédée le 5 décembre 1836 à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Perpétue, née le 5 septembre 1754 à Saint-Louis-de-Kamouraska, est baptisée à Rivière-Ouelle.

Catherine, née le 18 février 1756 à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse le 27 février 1786 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Alexandre Soucy né le 27 janvier 1761 à Rivière-Ouelle, fils de Joseph et Marie Guéret-Dumont. Elle est âgée de 30 ans et Alexandre de 25 ans. Catherine est décédée le 20 mars 1819, âgée de 63 ans, à Saint-Patrice de Rivière-du-Loup.

Jean-Baptiste, né en 1757 à Saint-Louis-de-Kamouraska, est décédé le 20 septembre 1757. Il est âgé d’environ un mois et inhumé à Rivière-Ouelle.

Euphrosine, née le 30 octobre 1758 à Saint-Louis-de-Kamouraska et baptisée à Rivière-Ouelle, est inhumée le 17 avril 1780 à l’âge de 21 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Gabriel, né le 5 juillet 1761 à Saint-Louis-de-Kamouraska et baptisé à Rivière-Ouelle, épouse le 12 février 1787 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Marie-Anne Roy-Desjardins née le 9 août 1762, fille de Jean-Baptiste et de Catherine Cordeau-Delorier. Gabriel est âgé de 25 ans et Marie-Anne de 24. Gabriel est décédé le 18 avril 1842 à l’âge de 80 ans et Marie-Anne le 9 novembre 1846 à l’âge de 84 ans à Saint-Denis-de-Kamouraska. Gabriel et Marie-Anne ont treize enfants dont cinq garçons et huit filles.

Geneviève, baptisée le 15 septembre 1762 à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse le 14 octobre 1782 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Louis Dupéré né le 12 novembre 1745 à Rivière-Ouelle, fils de Michel et Angélique Lévesque. Geneviève est âgée de 20 ans et Louis de 37 ans.

Jean-Baptiste, né le 23 mai 1764 à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse le 15 avril 1793 à Rivière-Ouelle, Geneviève Boucher née le 1er novembre 1773, fille d’Ignace et de Geneviève Michaud. Jean-Baptiste est âgé de 28 ans et Geneviève de 19 ans. Le couple a au moins onze enfants, huit filles et trois garçons.

Michel, né le 17 mars 1766 à Saint-Louis-de-Kamouraska, est décédé le 2 septembre 1843, à Saint-Denis.

Salomée, née le 5 octobre 1767 à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse le 10 janvier 1791, au même endroit, Raphaël Sirois né le 14 février 1768, fils de Pierre et Marie-Anne Michaud. Salomée est âgée de 23 ans et Raphaël de 22 ans. Elle est décédée le 27 mars 1815 à l’âge de 47 ans, à Saint-André de Kamouraska.

Pierre

Pierre, le quatrième de la famille, né le 5 septembre 1727 à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse le 16 novembre 1750 à Rivière-Ouelle, Marie Anne Dancosse, fille de Pierre et Françoise Duval. Il est âgé de 23 ans. Pierre est inhumé le 11 décembre 1772 à l’âge de 45 ans et Marie-Anne le 3 juin 1798, à environ 70 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska. Le couple donne naissance à onze enfants dont cinq garçons et six filles, tous nés à Saint-Louis-de-Kamouraska.

 

Pierre, né le 23 décembre 1752, est décédé le 26 du même mois.

Marie-Anne, née vers 1753, épouse Joseph-Amable Michaud né le 9 septembre 1760, fils de Jacques et Marie-Joseph Ouellet. Elle est décédée le 12 janvier 1791 à Saint-Louis-de-Kamouraska, âgée d’environ 38 ans.

Pierre-François, né le 5 février 1754, épouse le 13 janvier 1777 à Rivière-Ouelle, Marie-Louise Hudon dit Beaulieu née le 17 mars 1756 à Rivière-Ouelle, fille de Joseph et Marie-Josephte Ouellet. Il est âgé de 22 ans et Marie-Louise de 20 ans. Pierre-François est décédé le 11 septembre 1819 à l’âge de 65 ans et Marie-Louise le 21 septembre 1785, âgée de 29 ans, tous les deux à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Marie-Françoise, née le 1er novembre 1755, est décédée le 5 du même mois.

Étienne, né le 21 octobre 1756, épouse le 25 octobre 1784 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Marie-Anne Ouellet née le 17 octobre 1763, fille de François et Marie-Anne Guéret-Dumont. Il est âgé de 28 ans et Marie-Anne de 21 ans. Après le décès de Marie-Anne le 17 avril 1792 à l’âge de 28 ans, Étienne épouse Josephte Choret, fille de François et Marie-Anne Autin le 3 novembre 1795. Il est alors âgé de 39 ans. Étienne est inhumé le 10 avril 1811 à l’âge de 54 ans, à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Marie-Josephte, née en février 1757, épouse le 1er mars 1802 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Pierre Dumont dit Guéret, veuf de Marie Deschênes et fils de Prisque et Catherine Maupas-Saint-Hilaire. Elle est âgée de 45 ans. Marie-Josephte est décédée le 12 juin 1853 à Saint-André de Kamouraska, à l’âge de 96 ans.

Jean-François, né le 13 octobre 1761, épouse le 29 septembre 1794 à Rivière-Ouelle, Marie-Magdelaine Dubé, fille de Joseph et Madeleine Baudet. Il est âgé de 32 ans. Il est décédé le 29 septembre 1832 à 70 ans et 10 mois, à Saint-Louis-de-Kamouraska.

Geneviève, née le 31 mai 1763, est décédée le 11 août 1763.

Thérèse, née le 29 août 1764, épouse le 19 octobre 1784 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Pierre Couturier né le 30 janvier 1764 à L’Islet. Ils sont âgés de 20 ans. Elle est décédée le 7 juin 1842 à Saint-Louis-de-Kamouraska à l’âge de 77 ans.

Marie-Geneviève, née le 14 août 1766, est décédée le 6 décembre 1766.

Joseph-Marie, né le 7 mars 1769, épouse le 5 octobre 1801 à Saint-Louis-de-Kamouraska, Marie-Claire Fournier née le 26 mai 1775 à Saint-Jean-Port-Joli, fille de Jean-Baptiste et de Marie-Rose-Dubé. Il est âgé de 32 ans et Marie-Claire de 26. Il est décédé le 6 septembre 1819 à Saint-Louis-de-Kamouraska, à l’âge de 50 ans.

Joseph-Marie

Joseph-Marie, cinquième fils de Romain et Thérèse Saint-Pierre, est né le 6 mai 1729 à Saint-Louis-de-Kamouraska. Il y épouse, le 24 octobre 1757, Magdelaine Labourlière dit Laplante née le 24 avril 1736, fille de Jean-Baptiste et de Magdelaine Michaud. Il est âgé de 28 ans et Magdelaine de 21. Ils ont un enfant, Joseph. Suite au décès de Magdelaine, Joseph-Marie épouse le 13 juin 1761 Catherine-Françoise Ouellet née le 27 octobre 1743 à Saint-Louis-de-Kamouraska, fille d’Augustin Ouellet et Angélique Labourlière dit Laplante. Joseph-Marie est alors âgé de 32 ans et Catherine-Françoise de 17 ans. Joseph-Marie et Catherine-Françoise ont neuf enfants dont six garçons et trois filles. Joseph-Marie est le seul des enfants de Romain à quitter la région de Kamouraska pour s’établir dans la région de Montréal. Il est décédé le 15 mars 1778, à Saint-Joseph-de-Chambly, à l’âge de 48 ans.

 

Enfant de Joseph-Marie et Magdelaine Labourlière dit Laplante

Joseph-Antoine, né le 9 décembre 1758 et baptisé sous le nom de Joseph à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse Angélique Morinot, fille de Antoine et Geneviève Garno, le 1er septembre 1794 à Notre-Dame de Montréal, sous le nom de Antoine.

Enfants de Joseph-Marie et Catherine-Françoise Ouellet

Catherine, née le 1er janvier 1762, épouse Henri-David Facer, vers 1779, à Détroit, Wayne, Michigan, États-Unis. Elle vit au Michigan.

Joseph-Marie, né le 29 septembre 1763 à Saint-Louis-de-Kamouraska, épouse le 3 novembre 1808 à Détroit, Michigan, Madeleine Patenaude née le 22 janvier 1778 à Grosse-Pointe, Michigan, fille de Nicolas et Catherine Castignon dit Duchesne et veuve de Louis Renaud. Joseph-Marie est âgé de 45 ans et Madeleine de 30 ans. La famille vit au Michigan. Ils ont deux garçons et une fille.

Alexis-François, né le 10 décembre 1765 à Rivière-Ouelle, épouse le 18 avril 1795 à Maskinongé, Charlotte Dupuis, veuve d’André Ducheny. Il est âgé de 29 ans. Charlotte est décédée le 13 août 1795 à Maskinongé, à l’âge de 34 ans. Marguerite Bertrand, fille de François et Madelaine Lizotte, prend la relève au foyer et épouse Alexis le 21 octobre 1799 à Saint-Roch-de-l’Achigan. Alexis est âgé de 33 ans. Neuf enfants naissent de ce mariage dont 3 garçons. Marguerite décède le 14 avril 1815 à l’âge de 33 ans à Saint-Roch-de-l’Achigan. Alexis épouse alors, le 11 août 1817 à Mascouche, Marie Vaillancourt, fille de François et Magdelaine Duprat. Le couple a sept enfants dont un garçon. Alexis-François est décédé le 16 octobre 1851 à Saint-Roch-de-l’Achigan, âgé de 85 ans et 10 mois et Marie le 19 mars 1833.

Marie-Louise, née le 22 août 1768 à Rivière-Ouelle, épouse à Détroit, Michigan, le 21 juillet 1788, Jean-Baptiste Marteau, fils de Jean et France Thomas dit Beaulieu. Un enfant, Jean-Baptiste, est né au Michigan. Le couple déménage par la suite à Saint-Cuthbert, comté de Berthier, où naissent onze autres enfants.

Geneviève, née le 30 octobre 1770 à Saint-Cuthbert, épouse le 17 janvier 1791 à Saint-Cuthbert, Alexis Rivard, veuf de Marie Choret. Geneviève est âgée de 20 ans.

Gabriel, né le 6 février 1773 et baptisé le lendemain à Berthier-en-Haut (Sainte-Geneviève-de-Berthier), épouse le 26 septembre 1803 à Saint-Roch-de-l’Achigan, Marie-Louise Chaput, fille de Louis et de Marie Débusat dit Saint-Germain. Ils ont 14 enfants dont 6 filles. Gabriel est décédé le 12 août 1832 à 59 ans et 6 mois et Marie-Louise le 28 août 1861 à Saint-Esprit de Montcalm, âgée de 74 ans et 3 mois.

Charles-Denis, né 19 décembre 1774 et baptisé à Saint-François-de-Laval, Île-Jésus, est décédé le 22 juillet 1777 à Saint-Joseph-de-Chambly, à l’âge de 2 ans.

Pierre, né le 8 décembre 1776 à Saint-Joseph-de-Chambly, est décédé au même endroit le 10 mars 1777 à l’âge de 3 mois.

Pierre-Laurent-Saturnin, né le 30 août 1778 et baptisé sous le nom de Pierre-Laurent par le curé de Saint-Jean-François-Régis le 5 septembre 1778, est décédé à l’âge de 2 mois, le 22 octobre 1778 et inhumé à Saint-Joseph-de-Chambly le 25 du même mois, sous le nom de Pierre-Saturnin.

Étienne

Étienne, sixième de la famille, est né le 13 février 1731 à Saint-Louis-de-Kamouraska. Il épouse le 22 novembre 1756, à la même paroisse, Marie-Joseph Lebel née le 19 janvier 1738 à Saint-Louis-de-Kamouraska, fille de Jean-Baptiste et Jeanne Dupéré. Étienne est âgé de 25 ans et Marie-Joseph de 18 ans. Étienne est décédé le 27 septembre 1780 à l’âge de 49 ans et son épouse, Marie-Joseph, le 17 mai 1817, âgée de 79 ans et 4 mois, à Saint-Louis-de-Kamouraska. Quinze enfants voient le jour, dont sept garçons et huit filles et un enfant décédé à la naissance. Tous sont nés à Saint-Louis-de-Kamouraska.

 

Jean, né le 1er octobre 1757, épouse à Saint-Louis-de-Kamouraska le 30 juillet 1781, Marguerite Grand-Maison née le 13 août 1758, fille de Jean-Baptiste et Marguerite Thibodeau. Jean est âgé de 23 ans et Marguerite de 22. Jean est décédé à Saint-Louis-de-Kamouraska le 14 août 1784 à l’âge de 26 ans. Le couple a trois enfants : Jean-Baptiste, né et décédé en 1782, à l’âge de deux jours, Jean-Baptiste et Régis.

Pierre, né le 14 février 1759, est décédé en 1760.

Marie-Joseph, née le 16 novembre 1760, est décédée le 15 mai 1767 à l’âge de 6 ans.

Marie-Jeanne (Marie-Anne), née le 31 juillet 1762, épouse à Saint-Louis-de-Kamouraska le 22 juillet 1782, Paul-Henry Hudon dit Beaulieu né à Rivière-Ouelle le 16 avril 1760. Marie-Jeanne est âgée de 19 ans et Henry de 22 ans. Elle est décédée le 27 avril 1835 à Rivière-Ouelle à l’âge de 72 ans.

Marc-Antoine, né le 7 mai 1764, est décédé le 22 mai 1830 à Saint-Pascal de Kamouraska à l’âge de 66 ans.

Euphrosine, née le 9 février 1767, est décédée le 2 mars 1767.

Anonyme, née et inhumée le 13 février 1767.

Ignace, né le 15 septembre 1768, est décédé le 4 novembre 1768.

Marie-Joseph, née le 8 mars 1770.

Thècle, née le 21 janvier 1772, épouse à Saint-Louis-de-Kamouraska le 29 octobre 1792, Jean Dionne né le 2 novembre 1768 à La Pocatière, fils de Germain et Marie-Louise Bernier et veuf de Catherine Pelletier. Elle est âgée de 20 ans.

Jean-Clément, né le 2 mars 1775, est décédé vers 1780.

Perpétue, née le 18 mars 1776, épouse à Saint-Louis-de-Kamouraska le 15 novembre 1802, André Moyen né le 28 novembre 1776 à Rivière-Ouelle. Perpétue est âgée de 26 ans et André de 25 ans. Elle est décédée le 29 mars 1847 à Saint-Pascal de Kamouraska à l’âge de 71 ans.

Anonyme, née et inhumée le 18 septembre 1777.

Joseph, né le 5 février 1779, épouse à Saint-Louis-de-Kamouraska le 27 mars 1804, Salomée Paradis, fille de Jean-Baptiste et Marie-Françoise Miville-Deschênes. Il est âgé de 25 ans. Le couple a quinze enfants dont six garçons. Un enfant est décédé à la naissance. Joseph est décédé le 25 juillet 1852 à Saint-Patrice de Rivière-du-Loup, âgé de 73 ans et 5 mois. Salomée Paradis est décédée le 8 février 1839 également à Saint-Patrice de Rivière-du-Loup.

Louis, né le 21 octobre 1780, est décédé le 26 novembre 1780 à l’âge de un mois.

Antoine *
Né le 15 janvier 1733 à Saint-Louis-de-Kamouraska, est décédé au même endroit le 5 octobre 1752 à l’âge de 19 ans et 8 mois.
Jean-Clément *
Né le 3 mars 1735 à Saint-Louis-de-Kamouraska, est décédé au même endroit le 15 novembre 1752 à l’âge de 17 ans et 8 mois.

* Les deux derniers garçons de Romain et de Thérèse Saint-Pierre, étant décédés avant la vingtaine, n’ont donc pas laissé de descendance.

Recherche : Robert Raymond

Correction : Ginette Raymond

 
  1. Mathurin Hoûallet (Ouellet) est le fils de René Hoûallet et de Anne Rivest. René, l’ancêtre de tous les Ouellet d’Amérique, est originaire de Paris et aurait été baptisé à l’église Saint-Jacques-du-Haut-Pas. Son père, François, est contrôleur général des finances d’une partie du royaume de France et devient par la suite receveur général de la province du Poitou.
  2. Angélique Lebel est la fille de Nicolas Lebel et de Thérèse Migneault. Nicolas Lebel est né à Illeville-sur-Monfort, dans la paroisse Saint-Légier et Saint-Louis, de l'évêché de Rouen, en Normandie. Il était le fils de Clément Lebel et de Françoise Lagnel. Après le décès de son époux, Thérèse Migneault se remarie à René Hoûallet, veuf de Anne Rivet.
  3. Les registres de la paroisse de Saint-Louis-de-Kamouraska n’existent plus pour les années 1709-1727. Pour les autres années, certaines pages sont manquantes. C’est pourquoi l’acte de mariage de Romain et Thérèse Saint-Pierre de même que certains actes de naissance de leurs enfants n’ont pas été retrouvés. On retrouve alors la mention « vers » avant l’année.